Les lettres de Rose – Clarisse Sabard

20180214_205029-1

Éditeur : Charleston

Résumé :

Lola a été adoptée à l’âge de 3 mois. Près de 30 ans plus tard, elle travaille dans le salon de thé de ses parents en attendant de trouver enfin le métier de ses rêves : libraire. Sa vie va basculer lorsqu’elle apprend que sa grand-mère biologique, qui vient de décéder, lui a légué un étrange héritage : une maison et son histoire dans le petit village d’Aubery, à travers des lettres et des objets lui apprenant ses origines.

Mais tous les habitants ne voient pas d’un bon oeil cette étrangère, notamment Vincent, son cousin. Et il y a également le beau Jim, qui éveille en elle plus de sentiments qu’elle ne le voudrait.

Comment est-il arrivé entre mes mains :

J’ai découvert l’auteure lors d’un salon du livre. J’étais à la recherche d’un roman à offrir à un proche pour Noël. Elle a gentiment joué le jeu de la dédicace de Noël. Je l’en remercie. J’ai ainsi offert La plage de la mariée et je me suis offert Les lettres de Rose.

Mon avis : 

J’ai apprécié l’entrée en matière rapide pour se plonger dans la vie et le quotidien de Lola. Dès les premiers chapitres, le personnage se résout à aller à Aubery, lieu où toute l’intrigue se déroulera. La succession du passé et du présent s’enchaîneront à un rythme soutenu, ce qui frustrera ma lecture avec l’envie de sauter le chapitre concernant Lola. J’ai aimé le personnage de Louise (l’arrière-grand-mère de Lola) qui aura finalement conditionné la vie de sa fille Rose (grand-mère de Lola) et du choix d’abandonner notre personnage principal. À la fin de cette lecture, je me suis fait la réflexion suivante : et si l’auteure n’avait créé le personnage de Lola uniquement pour raconter la vie de Louise, comme un fil conducteur. A plusieurs reprises, j’ai trouvé que les petites histoires de Lola étaient plates en comparaison des autres personnages plus étoffés et dont leur vécu me semblait plus passionnant. C’est un roman que je recommande pour son écriture légère et simple. Les pages défilent à une vitesse vertigineuse. Le ton reste léger malgré un sujet difficile que peut-être l’adoption.

Ma note : 3/5

Le titre :

Le lecteur identifie rapidement le titre du livre dans les premiers chapitres. C’est à travers les lettres de sa grand-mère Rose que Lola reconstituera sa famille biologique et identifiera la raison de son abandon.

L’auteur :

Clarisse Sabard est une romancière Niçoise d’une trentaine d’années. Elle a à ce jour écrit 4 romans. Elle semble être une amoureuse de la lecture en plus de l’écriture. C’est une auteure accessible que vous pourrez facilement suivre par le biais des réseaux sociaux.

Son dernier roman : Le jardin de l’oubli (2018)

L’illustration du livre : Marta Syrko est une photographe professionnelle se concentrant sur les portraits. Elle est également directrice artistique et retoucheuse à Lviv en Ukraine.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s