Le dompteur de lions – Camilla Läckberg

CAMILLA-LACKBERG Le dompteur de lion

Éditeur : Acte Sud

Résumé : 

C’est le mois de janvier et un froid glacial s’est emparé de Fjällbacka. Une fille à demi nue, surgie de la forêt enneigée, est percutée par une voiture. Lorsque Patrik Hedström et ses collègues sont prévenus, la jeune fille a déjà été identifiée. Il s’agit de Victoria, portée disparue depuis quatre mois. Son corps présente des blessures qu’aucun accident ne saurait expliquer : ses orbites sont vides, sa langue est coupée et ses tympans percés. Quelqu’un en a fait une poupée humaine. D’autres cas de disparitions dans les environs font redouter que le bourreau n’en soit pas à sa première victime.

De son côté, Erica Falck commence à exhumer une vieille affaire pour son nouveau bouquin. Une femme purge sa peine depuis plus de trente ans pour avoir tué son mari, un ancien dompteur de lions, qui maltraitait leur fille avec sa complicité passive. Mais Erica est persuadée que cette mère de famille porte un secret encore plus sombre. Jonglant entre ses recherches, une maison en perpétuel désordre et des jumeaux qui mettent le concept de l’amour inconditionnel à rude épreuve, elle est loin de se douter que pour certains, l’instinct maternel n’a rien de naturel…

Comment est-il arrivé entre mes mains :

Il y a 10 années de ce là, j’ai découvert le premier roman de la saga de Camilla Läckberg (La princesse de glace). A sa sortie, les romans nordiques connaissent un engouement des lecteurs francophones qui s’explique en partie par le succès, au même moment, des romans Millénium.

Mon avis :  

Erica et Patrick sont de retour pour mener l’enquête à Fjällbacka leur ville natale. Comme beaucoup de roman à suite, nous sommes ravis de renouer avec de vieilles connaissances. Comment évoluent-ils ? Comment se passe leur vie ? Alors, les enfants ont-ils grandi ? Et le travail ? Ton dernier roman ? A la lecture des premières pages nous sommes en confiance, bien, satisfait et puis…on se rends compte qu’une fois encore le roman est construit de manière identique. Tout comme ses précédents livres, deux histoires s’imbriquent : celle dans le passé avec de nouveaux personnages et puis nos héros dont la vie se poursuit à l’instant T. Les deux histoires parallèles finissent par se rejoindre pour donner une explication à l’enquête en cours. Au bout du neuvième roman, la surprise n’opère plus et le personnage d’Erica agace même un peu : encore une fois, elle part résoudre l’enquête seule et Patrick vient la secourir de justesse. Le “dixième tome” est sorti, vais-je le lire ? J’en suis moins certaine, peut-être serait-il temps de donner vie à de nouveaux personnages ? Si c’est le cas, je serai au rendez-vous.

Ma note : 2/5

Le titre :

Le titre le “Le dompteur de lions” prend tout son sens et ce là jusqu’à la fin du roman. Dès les premières lignes nous faisons connaissance avec Vladek faisant partie d’un cirque. A plusieurs reprises dans le roman il décrira comment le dresseur de lions s’y prend pour fasciner les spectateurs et dresser les lions.  Au fil des pages, Vladek fait face à d’autres lions…. dont le combat de sa noirceur ne passera que par le domptage.

L’auteur :

Camilla Läckberg est née à Fjällbacka en Suède. Elle a été étudiée l’économie à l’université. Elle démarre sa carrière comme chef de produit chez Telia et Fortum. Elle démarre l’écriture à la suite de cours que son mari, son frère et sa mère lui offre. C’est notamment lors de ces cours qu’elle construira l’histoire qui allait devenir son premier roman, La princesse de glace, publié en 2003. Depuis 9 romans se succéderont, dont le dernier s’intitule la sorcière. Elle a par ailleurs écrit des livres pour enfants avec le personnage récurrent de Super-Charlie. En parallèle, Camilla est copropriétaire de la société de bijoux Sahara Silver et de la société, One Spoon Music, qui produit de la musique et des jingles pour des maisons de disques, des éditeurs de musique, des sociétés de cinéma et de télévision, des agences de publicité et des artistes.

Son dernier roman :  La Sorcière (2017)

L’illustration du livre Natalie Shau est basée en Lituanie (Vilnius). Elle est avant tout une artiste au-delà de l’illustratrice et de la photographe. En plus de ses œuvres personnelles, elle travaille pour des musiciens, le théâtre, des magazines de mode, des écrivains et pour des campagnes de publicité. Elle a également travaillé en tant que directrice artistique pour un court métrage en 3D pour la comédie musicale « Dracula », dirigée par de Kamel Ouali

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s